L'OL veut faire régner la loi du plus fort

— 

Ils ne se quittent plus. Pour la troisième année consécutive, l'OL et Potsdam se défient dimanche (18 h) en Ligue des champions. Opposés en finale lors des deux précédentes éditions (une victoire chacun), les deux clubs se retrouvent cette fois en demi-finale. « C'est encore mieux, estime Patrice Lair, l'entraîneur des championnes d'Europe en titre. C'est l'occasion de démontrer qu'une équipe française peut battre deux fois un club allemand. Ce serait révélateur de la supériorité de mon équipe alors que sur un match, tout est possible. » Le challenge semble dans les cordes des Lyonnaises d'autant que leurs adversaires ont perdu deux de leurs principaux atouts, les attaquantes Fatmire Bajramaj et Anja Mittag, parties respectivement à Francfort et Malmö. « Individuellement, Potsdam est moins fort que l'an dernier, mais le groupe demeure très compétitif. Le jeu développé par cette équipe est efficace à défaut d'être chatoyant », souligne Patrice Lair.S.M.