Le tfc se prépare à croquer du lyon

jeremy desoblin

— 

Etienne Didot profite du week-end pour récupérer.
Etienne Didot profite du week-end pour récupérer. — FRED SCHEIBER/20 MINUTES

A la lutte pour une place en Ligue Europa la saison prochaine, le TFC (5e) ne jouera pas ce week-end la 32e journée de Ligue 1 pour cause de finale de Coupe de la Ligue entre Marseillais et Lyonnais samedi soir au Stade de France. Le match décisif contre Lyon (4e), qui compte pour l'heure trois longueurs d'avance au classement, est décalé à mercredi prochain. Un repos forcé qui arrive à point nommé après deux défaites consécutives en championnat à Lille (2-1) et à Valenciennes (2-0) le week-end dernier et qui permet également aux joueurs toulousains de préparer au mieux ce match déterminant pour la fin de saison, « on a essayé de voir ce qui n'avait pas bien fonctionné durant le match même s'il y a aussi eu des bonnes choses. On a bien digéré ces défaites, explique Etienne Didot. Maintenant, on est entièrement tourné vers le match de Lyon de mercredi prochain. »

La fraîcheur est cruciale
Pas de bouleversement, donc pour les joueurs d'Alain Casanova cette semaine. Le but est avant tout de monter peu à peu en régime pour être fin prêt le moment venu rajoute Etienne Didot, « On s'est entraîné normalement. Pour l'instant, on a fait beaucoup de jeu et à partir de samedi, on va vraiment entrer dans le vif du sujet en travaillant pour le match contre Lyon. » Pas de problème de rythme également ou de manque de compétition pour les joueurs du TFC. Au contraire, en fin de saison, c'est la fraîcheur qui prime, surtout contre une équipe qui va enchaîner les rencontres à une allure effrénée (Lyon va jouer contre Auxerre, Ajaccio, Marseille et Toulouse en onze jours), « Il n'y a aucune perte de rythme, avant le sprint final, une coupure de dix jours fait toujours du bien. Ça nous permet d'être d'attaque pour les sept dernières journées, assure le meneur toulousain. Lyon va jouer quatre matchs en très peu de temps. Nous, on va avoir dix jours pour préparer ce gros match. Si le match est serré, c'est souvent la fraîcheur qui fait la différence. Tous les arguments sont réunis pour faire un gros match. »
Les Lyonnais sont prévenus, ils sont visiblement attendus…