La Suisse ne tremble pas

©2006 20 minutes

— 

Serein comme un Suisse. L'équipe helvétique est d'un calme étonnant au moment d'affronter la France cet après-midi à Stuttgart. Les joueurs de Kobi Kühn visent tout simplement la victoire. « Nous n'avons pas à avoir peur. Nous devons jouer sur nos qualités. Toute la pression sera sur la France. Elle est l'une des prétendantes au titre », explique Philippe Senderos, coéquipier de Thierry Henry à Arsenal. La formation helvétique n'arrivera cependant pas la fleur au fusil. Pour ces retrouvailles avec les Bleus, le sélectionneur de la « Nati » misera probablement sur le seul Alexander Frei à la pointe de l'attaque. « Je suis à 100 %, mais j'ai hâte que le match commence », avouait hier le futur ex-buteur rennais. Le sélectionneur suisse est lui aussi sûr de ses forces avant ce rendez-vous attendu par tout un pays. « La Suisse ne souffre plus d'un quelconque manque d'expérience, le temps est venu pour elle de battre enfin une grande nation. Le faire à Stuttgart serait magnifique », a confié Kobi Kühn. Deux ans après une large défaite (1-3) contre la France lors de l'Euro 2004, nos voisins espèrent tenir enfin leur revanche.

Jérôme Capton