Le coup de gueule de Domenech

©2006 20 minutes

— 

L'équipe de France de football, et son sélectionneur Raymond Domenech en tête, a visiblement pris le parti de défendre Patrick Vieira, le joueur français le plus exposé aux critiques à trois jours du premier match des Bleus au Mondial-2006.
L'équipe de France de football, et son sélectionneur Raymond Domenech en tête, a visiblement pris le parti de défendre Patrick Vieira, le joueur français le plus exposé aux critiques à trois jours du premier match des Bleus au Mondial-2006. — Pascal Pavani AFP

Raymond Domenech avait l'oeil noir, hier après-midi à Stuttgart. Objet du courroux du sélectionneur national, les révélations de plusieurs quotidiens à propos de l'équipe appelée à débuter le match de ce soir face aux Helvètes. « Je trouve désolant que certains nous espionnent lors d'entraînements à huis clos, où l'on prépare certaines choses sur le plan collectif, a déclaré Domenech. Cela n'a pas de sens ! Que les Suisses fassent cela, je peux à la limite le comprendre. Que vous, journalistes français, fassiez cela avec l'équipe suisse, cela serait normal (sic). Mais là, vous saviez que j'allais vous donner l'information en temps voulu... C'est proprement désolant. »