Rugby : le chantier a débuté

©2006 20 minutes

— 

La correction reçue samedi en finale du Top 14 (40-13) contre Biarritz laissera des traces. « J'ai évacué la déception, mais je crois que je vivrai toujours avec cette défaite », avouait hier Fabien Pelous. Le 2e ligne stadiste va désormais se consacrer, jusqu'au 24 juin, à la tournée d'été du quinze de France. Comme cinq de ses coéquipiers (Frédéric Michalak est forfait pour une luxation acromio-claviculaire à l'épaule gauche). Parmi les Toulousains retenus en Bleu, Pelous est le seul avant. Comme un symbole des défaillances du pack stadiste, incapable de rivaliser sur l'intégralité d'une rencontre avec son homologue biarrot, voire parisien.

Les arrivées du pilier Salvatore Perugini, du 2e ligne Diego Albacete et du flanker Thierry Dusautoir, ainsi que le retour du talonneur ou nº 8 William Servat après une saison blanche, devrait redynamiser ce secteur. Mais le staff technique devra aussi s'atteler à d'autres chantiers. Notamment celui de l'organisation défensive, où les lacunes ont été criantes samedi, mais également lors du quart de finale de Coupe d'Europe perdu face aux Irlandais du Leinster (35-41).

Nicolas Stival