Rugby (Top 14) : les Basques s'imposent en force

— 

Un an après sa victoire en prolongation face au Stade Français, le Biarritz Olympique a conservé son titre de champion de France, samedi soir à Saint-Denis. Une victoire éclatante faceà un Stade Toulousain complètement débordé par la force basque en seconde période (40-13). «Mettre40 points àToulouse, je ne l’aurais jamais cru », s’exclamait après la rencontre le centre Philippe Bidabé, qui partira en tournée avec le XV de France avec un 3eBouclier de Brennus au palmarès, le 5e de l’histoire du BO.
A l’imaged es demi-finales,qui s’étaient soldées sur le score identique et sans essai de12-9,
la première période n’avait pas laissé place au spectacle dans un Stade de France évidemment comble pour l’occasion. Menant 9-6 grâceàlabottede Dimitri Yachvili, les Biarrots inscrivaient la bagatelle de
cinq essais en vingt-cinq minutes à une défense haut garonnaise aux abois. «On peut nous féliciter d’avoir ouvert les portes », déclarait ironiquement le manager du Stade Guy Novès. Côté basque, on se délectait d’un succès acquis avec lamanière, trois semaines après la cruelle défaite en finale de Coupe d’Europe face au Munster. «On voulait évidemment oublier la déception de Cardiff, mais à ce point là… Ce match va rester gravé dans nos mémoires»,déclarait Yachvili.«Le score ne reflète pas la physionomie du match. Au départ, les deux équipes s’observaient. Cela s’est, au final, joué à peu de chose, préférait retenir Damien Traille, auteur du troisième essai.Onaaccepté la critique cette saison, c’est peut-être la clé de succès. »

 Jérémy Alen