Kim Källström, gaucher contrarié

Stéphane Marteau

— 

Kim Källström préfère jouer dans l'axe.
Kim Källström préfère jouer dans l'axe. — C. VILLEMAIN / 20 MINUTES

La réorganisation tactique opérée par Rémi Garde depuis la débâcle de Nicosie a porté ses fruits puisque l'OL reste sur quatre succès de rang. Elle n'a cependant pas fait que des heureux. Bakary Koné, Aly Cissokho et Jimmy Briand ont ainsi perdu leur place de titulaire. Kim Källström, lui, demeure un élément incontournable aux yeux de son entraîneur. Mais le milieu suédois, qui a été repositionné sur le flanc gauche du 4-4-2 lyonnais, évolue à un poste qui ne lui convient pas. Et il ne s'en cache pas. « Je préfère jouer dans l'axe, concède-t-il, sans chercher à polémiquer. Le foot est un sport collectif. On me demande d'effectuer un travail dans le couloir, je le fais du mieux possible. » Moins porté vers l'avant qu'un Michel Bastos ou un Jimmy Briand, Kim Källström se montre beaucoup plus rigoureux défensivement que ses deux coéquipiers. « Cela permet à l'équipe d'avoir un meilleur équilibre », souligne Rémi Garde qui avoue comprendre les réticences de son joueur. « Nous en avons parlé. Mais cela ne l'empêche pas de toucher beaucoup de ballons et de faire des passes décisives. » Kim Källström vient d'ailleurs d'en délivrer deux contre Sochaux (2-1) et le PSG (1-3). Il n'y a donc pas de raison qu'il change de poste, dimanche, à Rennes.