Julien Benneteau : «C'était la bataille pour gagner un point»

©2006 20 minutes

— 

Le Croate Ivan Ljubicic a mis fin au rêve du dernier Français en lice, Julien Benneteau, en le battant (6-2, 6-2, 6-3) mercredi en quarts de finale du tournoi de tennis de Roland-Garros.
Le Croate Ivan Ljubicic a mis fin au rêve du dernier Français en lice, Julien Benneteau, en le battant (6-2, 6-2, 6-3) mercredi en quarts de finale du tournoi de tennis de Roland-Garros. — Bertrand Guay AFP

Interview de Julien Benneteau, éliminé par Ivan Ljubicic (6-2, 6-2, 6-3) en quarts de finale.

Que retenez-vous de cette défaite un peu sévère ?

Au début de match, cela ne se joue pas à grand-chose. Le score est sévère, il ne reflète pas vraiment la physionomie. Je suis tombé sur quelqu'un de très fort. C'était la bataille pour gagner un point. Il a fait des points faciles grâce à son service, alors que moi j'avais du mal à cause de la fatigue. Mes coups étaient moins percutants.

Avez-vous ressenti une pression particulière en raison de l'enjeu ?

Non, c'est vrai que j'ai eu des sensations que je n'avais jamais connues. Je n'avais joué sur un Central plein, avec tout le monde qui m'acclame. C'est quelque chose dont on rêve tous, mais ce facteur-là ne m'a pas inhibé.

Que retenez-vous de votre parcours à Roland-Garros ?

J'ai beaucoup appris. Je suis passé de l'état où on me disait : “Tu peux le faire” à celui où je l'ai fait. Il n'y a pas mieux que Roland-Garros pour se faire un nom, mais cela ne va pas changer ma vie. J'espère maintenant m'installer dans le Top 50. Mais en attendant, je vais retourner dans l'anonymat.

Recueilli par Gaël Anger