Escrime : la fine fleur du fleuret à Nantes

©2006 20 minutes

— 

« On a la chance d'organiser souvent des grosses compétitions car la Fédération française d'escrime nous fait confiance. » David Bucquet, maître d'armes au Nantes étudiants club, est fier. Pour la troisième fois en dix ans (après les éditions de 1995 et de 2001), le complexe Mangin-Beaulieu sera, tout le week-end, le théâtre des championnats de France seniors au fleuret hommes et dames en individuels et par équipes. « Par ailleurs, pour la première fois, nous recevons les championnats de France handisport », poursuit le maître d'armes ligérien. Cette compétition particulière se tiendra le samedi toute la journée et regroupera, à l'inverse des épreuves valides (seulement le fleuret), les trois armes : fleuret, épée et sabre.

Le point d'orgue de l'événement aura sans nul doute lieu le dimanche, il s'agit de la compétition par équipes au fleuret. Toutes les pointures de l'escrime française seront réunies. Chez les hommes, on suivra avec attention les performances de Brice Guyart (Paris Université Club), champion olympique en individuel au fleuret en 2004 à Athènes et champion olympique par équipes avec les Bleus en 2000 à Sydney. « Le PUC de Guyart et Aix-en-Provence font figure de grands favoris, pronostique David Bucquet. Un des deux clubs devrait succéder à l'actuel champion de France, Henin-Beaumont. » Chez les femmes, le club des Loges, emmené par Emilie Laurent, troisième aux derniers championnats de France d'Alès en 2005, devrait tutoyer les sommets.

David Phelippeau