Championnats de France: 26 qualifiés pour les JO et quelques incompréhensions

NATATION L'annonce des qualifiés pour les Jeux, notamment en relais, a noyé quelques nageurs...

Romain Scotto, à Dunkerque

— 

Le nageur français Jérémy Stravius, lors des séries du 100m dos, le 19 mars 2012 à Dunkerque.
Le nageur français Jérémy Stravius, lors des séries du 100m dos, le 19 mars 2012 à Dunkerque. — B.Chibane/Sipa

Les billets de trains peuvent déjà être réservés. L’été prochain, l’équipe de France de natation remplira un bon demi-wagon d’Eurostar pour se rendre à Londres. A l’issue des championnats de France de Dunkerque, le DTN Christian Donzé a officialisé le nombre de nageurs sélectionnés pour les Jeux. Ils seront 26 (au mieux 29 au terme des deux finales de ce dimanche), ce qui représente la fourchette basse des prédictions de la fédé. Au total, seuls onze nageurs son qualifiés pour les épreuves individuelles. Le contingent est largement boosté par la sélection de nageurs «additionnels» présents pour composer les collectifs de relais, le terme «repêché» étant banni du vocabulaire de Christian Donzé.

Avec cinq relais qualifiés, l’équipe de France est en droit d’appeler dix suppléants, selon des critères que la plupart des nageurs présents à Dunkerque n’ont pas bien intégrés. Comme sur les bons de garantie, il faut parfois sortir la loupe et lire intégralement les clauses complémentaires pour saisir toutes les subtilités. «Que la valse des repêchages commence! Je croyais qu'il fallait être prêt le jour J… Oh wait vous m'avez repêchez l'année dernière?», twittait immédiatement Clément Lefert après l’annonce de la sélection de Stravius ou Meynard pour le relais 4X100m. Amaury Leveaux semblait tout aussi paumé: «J'aime ces mecs mais notre DTN fixe des règles et ne réussit pas à les fixer. L'accès au haut niveau dit-il !!!»

Un grand malheureux: Bousquet

Bien sûr les deux nageurs appelés n’ont pas réalisé les minima, ni même participé à la finale du 100m. Seulement le règlement dit que les places de nageurs additionnels reviennent à ceux qui ont réalisé le meilleur temps depuis le 1er mars 2011. A ce petit jeu, Stravius et Meynard devancent par exemple Bousquet, resté sur le carreau. L’incompréhension des nageurs émane d’un manque d’information sur les critères de sélection. Pour compléter les collectifs de relais, la logique de résultat «le jour J» vantée par le DTN n’est plus valable, puisque c’est celle des meilleurs temps sur une période donnée qui est privilégiée. «La règle est injuste quand on ne la respecte pas», se défend Donzé, qui invite maintenant tous les nageurs à relire attentivement le règlement. Maux de tête assurés.

La sélection

HOMMES

Yannick Agnel : 100 m libre, 200 m libre, 4x100 m, 4x200 m

Alain Bernard: 4x100 m

Loris Bourelly: 4x200 m

Hugues Duboscq : 4x100 m 4 nages

Fabien Gilot : 100 m libre, 4x100 m

Camille Lacourt : 100 m dos, 4x100 m 4 nages

Clément Lefert : 4x100 m, 4x200 m, 4x100 m 4 nages

Amaury Leveaux : 50 m libre, 200 m libre, 4x100 m, 4x200 m

Grégory Mallet : 4x200 m

William Meynard: 4x100 m

Florent Manaudou : 50 m libre

Giacomo Perez Dortona : 4x100 m 4 nages

Romain Sassot : 4x100 m 4 nages

Benjamin Stasiulis : 100 m dos, 200 m dos, 4x100m 4 nages

Jérémy Stravius: 4x200 m

FEMMES

Coralie Balmy : 400 m, 800 m, 4x200 m

Charlotte Bonnet : 4x200 m, 4x100 m 4 nages

Justine Bruno: 4x100 m 4 nages

Alexianne Castel : 100 m dos, 200 m dos, 4x100 m 4 nages

Ophélie-Cyrielle Etienne : 4x200 m

Margaux Farrell: 4x200 m

Lara Grangeon : 400 m 4 nages

Mylène Lazare: 4x200 m

Laure Manaudou : 100 m dos, 200 m dos, 4x100 m 4 nages

Camille Muffat : 200 m, 400 m, 4x200 m