Basket (Pro A) : la SIG doit patienter pour revoir Bercy

©2006 20 minutes

— 

Un combat épique. La guerre redoutée par les hommes d'Eric Girard entre les deux frères ennemis de l'Est a bien eu lieu, hier soir à Nancy, en demi-finale retour des play-offs de Pro A. Mais plombés par les contre-performances de plusieurs de leurs leaders (Jeff Greer, John Linehan et John McCord), les champions de France ont subi la loi du Sluc (70-62), qu'ils avaient dominé le week-end dernier, au Rhenus Sport, lors du match final (80-76). Il y aura donc une belle entre les deux équipes, samedi (18 h) à Gentilly. En jeu, une place pour la finale du 18 juin à Paris-Bercy contre Le Mans, qui a éliminé Pau-Orthez en deux manches sèches.

Dans une ambiance hostile et surchauffée, les Strasbourgeois répondaient au public lorrain en prenant les devants grâce à l'adresse du pivot Crawford Palmer à mi-distance (7-13, 6e). Mais ils courbaient trop vite l'échine sous les coups de butoir des Lorrains Maxime Zianveni et Tariq Kirksay. Les intérieurs Palmer, John McCord et K'Zell Wesson se retrouvaient ainsi tous à trois fautes dès le deuxième quart-temps, laissant Nancy s'échapper suite à un terrible et rédhibitoire 16-0 (38-23, 17e). Le réveil de Wesson ne suffisait pas à compenser la maladresse chronique de l'ailier Jeff Greer (1 seul point hier sur lancer-franc !). La deuxième meilleure attaque de la saison régulière (plus de 80 points de moyenne) en profitait pour reprendre le large (61-44, 28e), avant un dernier sursaut d'orgueil alsacien orchestré par Ondrej Starosta et Aymeric Jeanneau (66-61, 38e). En vain.

A Nancy, Jérôme Sillon