Rugby : le Stade Français fait marche arrière

©2006 20 minutes

— 

La rivalité virile mais correcte entre le Stade Français et le Stade Toulousain, bourreau des Parisiens en demi-finale du Top 14 samedi dernier, ne va finalement pas dégénérer. Le club de la capitale, qui avait cité deux joueurs adverses (Yannick Bru et Grégory Lamboley) pour « jeu dangereux » sur David Skrela et Pierre Rabadan, a annoncé hier avoir suspendu la procédure. « Le club a décidé de ne pas confirmer ces réclamations », a indiqué dans un communiqué le Stade Français, qui redoutait que les citations « soient interprétées comme une attitude mesquine » à la suite de la défaite face à Toulouse. Bru et Lamboley pourront donc affronter le Biarritz Olympique en finale, samedi au Stade de France.