stravius a plusieurs cordes

— 

Jérémy Stravius vise une place dans le relais 4 x 100 m aux Jeux.
Jérémy Stravius vise une place dans le relais 4 x 100 m aux Jeux. — POL EMILE / SIPA

Il ne culmine pas à 2 m et n'a pas le sourire de golden boy qui plaît tant aux publicitaires. Avec Camille Lacourt, Jérémy Stravius ne partage rien de plus qu'une ligne de palmarès : champion du monde du 100 m dos, l'été dernier à Shanghai. Les deux nageurs, qui se retrouveront en finale du 100 m dos mardi, se respectent, et c'est déjà pas mal. L'Amiénois répète souvent qu'il n'a pas le portable de son rival et qu'il n'échange rien avec lui, à part quelques tacles. « Les conditions sont difficiles, les Marseillais ont mis la sono [dans le bassin d'entraînement]. Si on n'aime pas Eminem, on n'a pas le choix. C'est un peu gênant je trouve, mais bon, il suffira de leur demander de baisser le son… », pestait Stravius lundi matin.

« Retrouver ses sensations »
Même s'il s'est rassuré avant sa première finale dunkerquoise, l'anti-star amiénoise a eu du mal à se remettre dans le bain ces derniers mois. Les sollicitations et son nouveau statut ne l'ont pas vraiment aidé. Jusqu'à cette semaine, c'est un Stravius grognon qui se présentait en meeting, frustré de ne pas « retrouver ses sensations ». Pour son coach, Michel Chrétien, il ne s'agit pourtant pas d'appliquer le schéma de l'année dernière. « Il faut se reconstruire en vue des Jeux, mais c'est compliqué pour lui. »
La chance de ce bûcheur, qui a du mal à prendre conscience de son potentiel, reste sa polyvalence. En plus du dos et du papillon – sa récréation –, il vise à Dunkerque une place au sein du relais 4 x 100 m pour les JO. Et tant pis s'il a tout sauf l'allure d'un sprinteur : « Quand on attend Alain [Bernard] ou Fred [Bousquet], ce sont les gladiateurs qui entrent dans l'arène. Moi, je ne me prends pas pour un cador. » Juste un touche-à-tout qui s'illustre grâce à sa technique. Peu importe s'il n'attire pas les projecteurs. Les effets de lumière désuets de la piscine dunkerquoise suffiront cette semaine à son bonheur.

manaudou assure en demi-finale

Laure Manaudou s'est qualifiée lundi pour la finale du 100 m dos, qui aura lieu ce mardi. Elle a remporté sa demie en 1'00''58, réalisant le deuxième meilleur temps derrière Alexianne Castel et ses 1'00''34.