Le Stade soigne ses Bleus

Nicolas Stival

— 

Le troisième ligne Thierry Dusautoir sera au repos cette semaine.
Le troisième ligne Thierry Dusautoir sera au repos cette semaine. — A. Reau/SIPA

Les huit Bleus toulousains battus samedi au pays de Galles (16-9) vont pouvoir reprendre une activité normale. Après la fin du Tournoi des VI Nations, bouclé à une triste quatrième place, ils sont revenus hier au quotidien du club. Enfin, pas tous. « Ceux qui sont fatigués sont en vacances pour une semaine, c'est le cas de Poux, Dusautoir et Maestri, indique Guy Novès. Leur état correspond à leur engagement pendant ce Tournoi. » Servat, Picamoles, Beauxis et Fritz, moins utilisés que le trio évoqué, devraient être du déplacement à Bordeaux, vendredi en Top 14.

Objectif Edimbourg
La participation de Poitrenaud, victime d'une « béquille à la cuisse pas trop grave » à Cardiff, selon Novès, reste en suspens. « Ce ne sont pas des doublons car l'équipe de France ne joue plus, mais on va quand même laisser des joueurs au repos, souligne le manager général toulousain. Ceux qui sont sollicités cette semaine seront peut-être au repos la semaine prochaine. » Il s'agira alors de préparer le déplacement à Saint-Denis, face au Stade Français, le 31 mars. Leader tranquille du Top 14, le tenant du titre n'a pas de soucis à se faire pour sa place en phase finale.
Mais l'intérêt de ces rencontres réside ailleurs. « Nous avons deux matchs pour faire une revue d'effectif avant le quart de finale de Coupe d'Europe à Edimbourg », lance Novès. D'ici le rendez-vous écossais du 7 avril, il faudra soigner le corps des internationaux, mais aussi leur mental, au sortir d'un Tournoi médiocre sur les plans collectif, et parfois personnel. Interrogé sur l'ouvreur Lionel Beauxis, aussi précieux en Rouge et Noir que décevant en Bleu, le patron sportif du Stade se montre paternel : « je vais faire ce que je sais faire depuis un certain nombre d'années. On ne lâchera personne au bord de la route. Ceux qui en ont le plus besoin pourront compter sur moi. » W

Bru ne s'arrête pas

Yannick Bru cumule les fonctions d'entraîneur des avants de Toulouse et du XV de France. « Je lui ai proposé de prendre la semaine de repos, mais je connaissais la réponse, note Novès. En fait, il n'a pris que lundi matin. »