Tennis (Roland-Garros) : les Croates en terre promise

©2006 20 minutes

— 

A l'instar de Goran Ivanisevic, les Croates n'ont jamais été considérés comme des spécialistes de la terre battue. Ils seront pourtant deux cette année en quart de finale de Roland-Garros. Une première dans l'histoire de ce pays né en avril 1991. Après Mario Ancic dimanche, Ivan Ljubicic a validé hier son billet face à l'Espagnol Ruben Ramirez-Hidalgo (6-3, 3-6, 6-3, 6-2).

« Il y avait la génération Pilic, Franulovic. Puis, on a eu Goran et Prpic. Ce n'est pas par hasard, il y a une grande tradition de tennis chez nous », explique Ancic, qui regrette toutefois que les maigres finances de sa fédération empêchent bien souvent de mener la formation des joueurs croates jusqu'à son terme. « Nous avons beaucoup de jeunes talents, mais il est difficile de percer. Pour ma part, j'ai eu la chance d'être soutenu financièrement par une société de gestion. Ivo (Karlovic) ou Ivan ont dû en revanche quitter le pays. Cela vous rend plus dur et plus résistant », ajoute Ancic qui, avec son service ravageur et son jeu d'attaque, espère faire trembler Roger Federer aujourd'hui.