Racket : le Parquet prudent

©2006 20 minutes

— 

Le home-jacking sévit au sein de l'OM. Le parquet de Marseille avait indiqué le 24 mai avoir ouvert une enquête préliminaire concernant « des faits de violence et de vols de voiture » touchant le club. Depuis, certains noms de victimes ont été révélés. Fabien Barthez, Mamadou Niang, José Delfim ou encore Habib Beye auraient ainsi déposé plainte pour vols de voitures ou tentatives de racket.

Même si les témoignages se multiplient, le racket ne semble pas avéré à ce jour. « Rien dans la procédure ne permet de dire cela, a ainsi affirmé, dimanche, le Parquet. Aucun élément n'a été recueilli en ce sens. » Néanmoins, selon le Journal du Dimanche, l'affaire inquiéterait sérieusement Nicolas Sarkozy. Le ministre de l'Intérieur aurait ainsi confié le dossier à Bernard Squarcini, le préfet de police délégué à la sécurité à Marseille, afin « de remettre un peu d'ordre dans tout ça ».

S. D.