« J'ai vécu six mois très durs, tout cela est maintenant derrière moi »

— 

Filip Djordjevic
Attaquant du FC Nantes
Vous avez inscrit 4 buts en 2012.

Ce n'est pas le même Djordjevic depuis quelques semaines ?
Je me sens très bien dans ma tête donc très bien physiquement. Les deux sont liés chez moi. Ce qui n'était pas le cas durant les premiers mois de la saison…
Que s'est-il passé ?
Il y a d'abord eu l'histoire de mon départ de Nantes cet été. Cela m'a beaucoup perturbé. J'ai eu aussi des problèmes très personnels. On attendait beaucoup de moi mais je n'étais pas bien du tout. J'ai vécu six mois très durs mais tout cela est derrière moi maintenant.
Etes-vous dans le style

des attaquants serbes ?
Non, pas du tout. Les attaquants de mon pays courent moins et sont peut-être plus techniques. Moi, j'ai besoin de beaucoup donner. Je ne veux pas que mes coéquipiers pensent que je ne suis là que pour attaquer et marquer !