Basket (Pro A) : le futur se conjugue au présent

©2006 20 minutes

— 

La SIG abordera sa demi-finale de Pro A, samedi contre Nancy, avec un seul joueur sous contrat la saison prochaine. Si Sacha Giffa, out jusqu'en septembre, sera encore Strasbourgeois jusqu'en 2007, John Linehan a la possibilité de rempiler. Mais l'ancien meneur du PBR dispose d'une clause libératoire. De son côté, le directeur sportif Jérôme Rosenstiehl planche sur le profil de l'équipe future. Il dépend d'une qualification de la SIG pour l'Euroligue. La plus prestigieuse des compétitions continentales assure en effet 600 000 E de droits télévisuels, tandis que la Coupe Uleb – pour laquelle le groupe d'Eric Girard est déjà qualifié – ne présente guère d'intérêts financiers. « On va s'efforcer de continuer à renforcer les structures, souligne Rosenstiehl. Ensuite, la masse salariale dépendra de la Coupe d'Europe que nous disputerons. »

Pour l'heure, un accord est sur le point d'être conclu avec John McCord, le joker du secteur intérieur, qui devrait rempiler pour un an. Une prolongation de deux ans a été formulée il y a trois semaines à Aymeric Jeanneau. Mais Gravelines est rentré en concurrence pour enrôler le meneur alsacien. Si Stanley Jackson, 36 ans, n'est pas loin de la retraite, Ricardo Greer est annoncé sur le départ (vers Pau ?), tout comme K'Zell Wesson. « Pour l'instant, nous ne pouvons leur garantir des salaires d'Euroligue », confie Jérôme Rosenstiehl. Soucieux de stabilité, le club strasbourgeois entend conserver Jeff Greer et Crawford Palmer. Enfin, Elson Mendy doit signer son premier contrat professionnel et Jérôme Schmitt, le pivot de Bourg-en-Bresse, pourrait retrouver son club formateur.

François Namur