Cadamuro-Bentaïba,de Saint-Jory à la Liga

Nicolas Stival

— 

La carrière du défenseur (qui tacle le Barcelonais Cuenca) a décollé cette saison avec l'actuel 16e de la Liga espagnole.
La carrière du défenseur (qui tacle le Barcelonais Cuenca) a décollé cette saison avec l'actuel 16e de la Liga espagnole. — A. Gea/Reuters

Mercredi prochain, c'est à Banjul, capitale de la Gambie, que Liassine Cadamuro-Bentaïba fêtera sa première sélection avec l'Algérie. Un nouveau chapitre dans l'ascension fulgurante du jeune Toulousain (24 ans le 5 mars) de la Real Sociedad. Le 10 septembre dernier, le solide défenseur (1,87 m, 82 kg) du club de Saint-Sébastien découvrait la Liga contre le FC Barcelone (2-2) pendant 25 minutes, comme… milieu droit. Un mois et demi plus tard, il fêtait sa première titularisation face au Real Madrid (0-1). « De spectateur devant la télé, je suis devenu acteur face aux deux meilleures équipes du monde », note cet arrière polyvalent, désormais aligné à gauche en club et bientôt à droite avec l'Algérie.
Préformé à Saint-Jory, Blagnac et Colomiers jusqu'à 15 ans, vainqueur avec Sochaux de la Coupe Gambardella 2007 au côté de Marvin Martin et Ryad Boudebouz, Cadamuro-Bentaïba a quitté le Doubs à 20 ans. « Je n'ai pas trouvé d'accord pour passer professionnel, explique-t-il. J'ai ensuite fait un essai non concluant au Havre, puis j'ai été à Saint-Sébastien. Cela a été le déclic. » Même s'il s'entraînait régulièrement avec l'équipe première, le Toulousain, lié au club basque jusqu'en 2015, a pris son temps pour percer. « Il m'a fallu trois années pour arriver à maturité, reconnaît-il. Je ne remercierai jamais assez Philippe [Montanier, l'entraîneur français de la Real Sociedad, arrivé l'été dernier]. C'est grâce à lui que j'en suis là. » Son aventure va se poursuivre dans les enceintes incandescentes d'Espagne et d'Afrique. Loin du Stadium que ce supporter du TFC et du Stade Toulousain fréquentait pendant son enfance... W