David Haye et Dereck Chisora risquent la prison

BOXE Après leur bagarre à l'issue du combat entre Chisora et Klitschko...

R.S.

— 

Dereck Chisora à Munich le 17 février.
Dereck Chisora à Munich le 17 février. — Matthias Schrader/AP/SIPA

L’après combat fait déjà plus de bruit que le combat lui-même. Dans les heures qui ont suivi sa défaite face à Vitaly Klitschko pour le titre WBC des lourds, Dereck Chisora au eu la mauvaise idée de répondre aux provocations de David Haye, jeune retraité des rings qui assistait au combat en tant que consultant pour une chaîne de télévision. Pour ce pugilat sans gants, les deux hommes encourent désormais des peines de prison en Allemagne puisque la police enquête sur l’affaire.

Selon un porte parle de la police allemande, interrogé par l’AFP, Haye risque jusqu'à dix ans de prison pour coups et blessures aggravées. Chisora, qui a été détenu par la police allemande à l'aéroport de Munich avant d'être relâché dans la soirée, et de rentrer à Londres, encourt une peine maximum de cinq ans de prison pour coups et blessures, et une peine d'un an pour menace. Il avait hurlé à Haye «Je vais te descendre» en guise d’au-revoir.

Suspensions à vie

Lundi, la commission de discipline de la Fédération britannique de boxe a quant à elle décidé de mener son enquête et a convoqué Chisora, le 14 mars. Robert Smith, le secrétaire général de la Fédération britannique a confirmé à la BBC que le boxeur de 28 ans risquait aussi une suspension à vie.