WTA: Azarenka poursuit sa série triomphale à Doha

© 2012 AFP

— 

La Bélarusse Victoria Azarenka, vainqueur du tournoi de Doha, dimanche, a accentué son avance en tête du classement féminin WTA publié lundi et devance désormais sa dauphine, la Russe Maria Sharapova, de 1580 points.
La Bélarusse Victoria Azarenka, vainqueur du tournoi de Doha, dimanche, a accentué son avance en tête du classement féminin WTA publié lundi et devance désormais sa dauphine, la Russe Maria Sharapova, de 1580 points. — Karim Jaafar afp.com

La Bélarusse Victoria Azarenka a fait respecter son nouveau statut de N.1 mondiale en balayant 6-1, 6-2 l'Australienne Samantha Stosur, dimanche en finale du tournoi de Doha, glanant au passage son troisième titre d'affilée. Sydney, l'Open d'Australie, maintenant Doha... 2012 sourit pour l'instant à Azarenka, qui a enchaîné sa 17e victoire de suite et rafle tout sur son passage, y compris la tête du classement WTA, depuis le 30 janvier.

C'est aussi une forme de revanche pour la joueuse de 22 ans, qui, au soir de son élimination au 1er tour du même tournoi l'an dernier, avait envisagé de prendre sa retraite anticipée, avant d'en être dissuadée par sa mère et sa grand-mère. «Je suis vraiment fière de la façon dont j'ai joué aujourd'hui», a déclaré la Bélarusse au bord de larmes.

Malgré une blessure au pied

La conquête de ce 11e titre semblait pourtant compromise quand, samedi, elle avait dû interrompre plusieurs minutes sa demi-finale pour une blessure au pied gauche. Elle l'avait finalement emporté face à la Polonaise Agnieszka Radwanska, mais son état physique pour la finale était au centre des interrogations.

Dimanche, face à la 5e joueuse mondiale, la Bélarusse n'a cependant montré aucun signe de faiblesse et une fraîcheur physique intacte, pour s'imposer en 67 petites minutes. «Je n'étais pas à 100% après ma chute hier, je savais que je devais adapter mon jeu et tout a marché selon ce plan», a-t-elle expliqué. Avec une belle efficacité sur sa première balle (74%), la blonde a débordé en puissance la native de Brisbane, en quête d'un quatrième titre sur le circuit. Elle a aussi profité des nombreuses fautes directes de la lauréate du dernier US Open, qui n'a jamais semblé en mesure d'inquiéter Azarenka durant la partie.