Canaris : du jaune pâle au brillant, le bian des joueurs nantais

©2006 20 minutes

— 

1. Loïc Guillon, défenseur central

La révélation

Avec ses 31 matchs joués cette saison, Guillon a relégué Pascal Delhommeau sur le banc. Sans être génial mais très régulier, il forme avec l'Argentin Mauro Cetto une paire très complémentaire. Sa très bonne mentalité en fait un capitaine potentiel la saison prochaine, d'autant que l'entraîneur Serge Le Dizet ne tarit pas d'éloges à son sujet.

2. Franck Signorino, latéral gauche

Une recrue de premier choix

De loin la meilleure recrue de l'intersaison. Hargneux sur l'homme et déterminé dans ses chevauchées vers l'avant, l'ancien Messin (25 ans) n'a que très rarement déçu. Il a toutefois fini la saison sur les rotules .

3. Mickaël Landreau, gardien de but

Une dernière saison sans accroc

Landreau est le Nantais qui a joué le plus de rencontres cette saison, soit 36 matchs. Il a sauvé à de multiples reprises son équipe par des arrêts de grande classe, notamment, à domicile, face à Paris, son futur club. Peu souverain néanmoins sur les sorties aériennes.

4. Jérémy Toulalan, milieu de terrain

L'inusable travailleur

La pieuvre. A la récupération ou à la percussion, Toulalan n'a une nouvelle fois pas ménagé sa peine. Convoqué chez les Bleus face à la Slovaquie et enrôlé par l'Olympique lyonnais, Toulalan a vécu une très belle année 2006.

5.Mamadou Diallo, attaquant

Le buteur par intermittence

Le Malien termine meilleur buteur du club avec dix réalisations. Problème, tous ces buts sont quasiment regroupés sur une seule et unique période : il en a inscrit sept de la 21e à la 27e journée, dont un triplé face à Sochaux. Il est muet depuis le 17 février dernier à Lyon (3-1). Lui coller l'étiquette de buteur est donc audacieux. Diallo est en revanche un excellent attaquant de soutien, bon de la tête et utile dos au but.

6. Emerse Fae, milieu de terrain

L'homme aux deux visages

Après un début de Championnat en trombe avec à la clé deux jolis buts à Rennes (0-3) et à Nice (1-1), l'Ivoirien s'est éteint. De retour de la Coupe d'Afrique des nations mi-février, Fae a retrouvé ses vertus : pouvoir d'accélération et gros rendement défensif. A tel point que le président Rudi Roussillon l'a déclaré « intransférable » à la fin de cette saison. Son avenir dépend sans aucun doute de sa performance personnelle au Mondial en Allemagne.

7. Frédéric Da Rocha, milieu de terrain

Un guerrier usé

Avec 35 rencontres à son actif, Frédéric Da Rocha fait partie des cadres. Après une première partie de saison poussive, le milieu de terrain a fini en boulet de canon avec, notamment, un but décisif à Lens contre Calais en quarts de finale de la Coupe de France. Il peut légitimement prétendre à un an de contrat supplémentaire. Il est actuellement en pleines négociations.

8. Jean-Jacques Pierre, défenseur central

Aux abonnés absents

« Le flop d'or » du FC Nantes. L'Haïtien n'a joué que neuf matchs. Coupable d'erreurs de marquage et d'appréciation, Pierre a totalement perdu pied contre Strasbourg (4-3), le 27 novembre dernier. A partir de cette rencontre, il a disparu de la circulation. Serge Le Dizet ne compte pas sur lui et reste très énigmatique à son sujet.

9. Imed Mhadhbi, milieu de terrain

Une promesse non tenue

Il y a duel avec Pierre. Prometteur de par son statut d'international tunisien (30 ans) et de par ses premières prestations du début de saison, Mhadhbi a fait partie des bannis. Comme son compère Jean-Jacques Pierre, il n'a disputé que neuf rencontres. Il lui reste deux ans de contrat et a déclaré récemment « ne pas vouloir s'asseoir » dessus.

10. Pascal Delhommeau, défenseur central

La tête de turc du public

Il a subi de plein fouet la montée en puissance de Loïc Guillon et s'est ainsi retrouvé sur le banc (21 matchs joués). Delhommeau a perdu une partie de sa crédibilité auprès du staff et du public en se rendant coupable d'une erreur grossière en toute fin de match à Saint-Etienne (défaite 1-0). Pris en grippe par le public à plusieurs reprises, il ne faisait même plus partie du groupe en fin de saison. En contact avec Metz, Troyes, Guingamp et Brest, il ne sera plus Nantais l'année prochaine.