Basket (Pro A) : le début des choses sérieuses

©2006 20 minutes

— 

Première étape dans la défense du titre acquis en juin dernier à Bercy, le quart de finale aller des play-offs contre Gravelines s'annonce comme un piège pour les hommes d'Eric Girard, ce soir (20 h) au Sportica. «Cette formule avec le premier match chez l'équipe la moins bien classée en saison régulière ne récompense pas notre parcours, déplore l'entraîneur strasbourgeois. Car on doit faire un aller-retour dans le Nord, contre un seul aller pour notre adversaire. Le BCM fait de plus partie des six équipes qui ont l'ambition, le talent et les moyens pour viser le titre. Et leur salle n'est pas de tout repos. »

Dispensés du premier tour, alors que Gravelines éliminait en deux matchs Dijon (85-86 puis 71-62), les coéquipiers du pivot K'Zell Wesson ont eu l'avantage de pouvoir recharger les batteries pendant neuf jours. Seules ombres au tableau, les soucis musculaires de John Linehan et Crawford Palmer, qui n'évolueront pas à 100 % après leurs contractures à la cuisse. Le reste de l'effectif, en pleine possession de ses moyens, a hâte d'en découdre. « On a travaillé toute la saison pour les play-offs. L'attente a été longue, car on n'a pas joué le premier tour. Alors, l'excitation et la pression montent, sourit le meneur Aymeric Jeanneau, pas déstabilisé par les rumeurs l'envoyant à... Gravelines. Ce serait horrible d'être en vacances dans quatre jours [après le match retour jeudi à 18 h 30 au Rhenus Sport]. Nous, ce que nous voulons, c'est jouer encore un mois... »

Jérôme Sillon