Les joueurs de l'Asvel veulent se payer les Cougars

— 

Il y a trois mois, la présence de Tony Parker et de Rony Turiaf n'avait pas permis à l'Asvel de dominer le Sluc Nancy (77-92), porté par un Nicolas Batum incandescent (21 points, 6 rebonds et 5 passes). Privées cette fois de leurs joueurs NBA, les deux équipes se retrouvent demain pour le compte de la 17e journée de Pro A. « On aborde ce match sans pression, mais avec l'ambition de ramener le scalp d'un gros à l'extérieur », lance Pierre Vincent, dont la formation n'a remporté que trois succès en déplacement, le dernier ayant été obtenu il y a deux mois chez la lanterne rouge, Hyères-Toulon (78-87). Reste à savoir si la « Green Team » pourra aligner face au champion de France en titre l'intérieur Dimitris Haritopoulos, recruté lundi. Rien n'est moins sûr tant la fédération grecque semble manifester peu d'empressement à délivrer la lettre de sortie de l'ancien joueur de Maroussi.S. M.