« éviter de s'enflammer »

Recueilli par David Phelippeau

— 

Si le championnat de Ligue A s'arrêtait maintenant, le Nantes Rezé Métropole volley (5e) jouerait la Coupe d'Europe, la challenge Cup plus précisément. Quand on évoque cela avec le capitaine Julien Lavagne, le capitaine nous somme gentiment d'arrêter « nos bêtises ». Demain soir (20 heures), le NRM accueille Narbonne à Gaston-Turpin. Lavagne ne pense qu'à ce match.

Est-ce une surprise

de retrouver le NRM

à cette place après 17 journées ?
Attention après Narbonne, on va jouer les trois gros du championnat (Sète, Tours et Poitiers). À l'aller, on était aussi 4es avant Narbonne. Tout le monde nous envoyait des fleurs et nous voyait beaux… Quelques journées après, on était à trois points de la relégation. Le classement est vraiment anecdotique. Il reste tellement de matchs. Beaucoup d'équipes commencent à être bien rodées, comme Rennes, Sète ou Narbonne qu'on va jouer samedi. Cela va être la guerre à tous les matchs.
Le maintien est quasi assuré (douze points sur le premier relégable). Les play-offs sont en ligne de mire ?
On peut commencer à en parler… On est en tout cas bien placés pour les viser. Mais attention, on doit continuer d'être épargnés par les blessures. Il faut éviter de s'enflammer. Si un joueur se blesse, ça peut très mal tourner.
On sent un NRM plus régulier

dans ses résultats…
On est plus stables, plus sûrs de nous individuellement. On a pris du volume par rapport à la saison dernière. On a un passeur (Halilovic) qui a plusieurs années d'expérience de la Ligue A. Sur certains matchs, comme à Beauvais mardi (succès 1-3), on sent qu'on est au-dessus. C'est un sentiment qu'on n'avait pas la saison dernière…