Les filles du NVF en pleine dépression

— 

« Ce sont des moments difficiles à passer. » L'aveu est signé de l'entraîneur adjoint du Nantes volley féminin, Sylvain Quinquis. Sa formation vient d'enchaîner trois revers, dont les deux derniers contre des équipes abordables… Samedi, Vandoeuvre, lanterne rouge avec un seul point (à l'aller, contre le NVF !) se présente à Saint-Joseph, à 20 h. « La victoire est obligatoire, admet Quinquis. S'il y avait défaite, ça serait inquiétant. »
Pour l'heure, les protégées de Michel Genson sont calées à la 7e place de la Ligue A. « Cela ne reflète pas le niveau de l'équipe, reconnaît Quinquis. On joue comme une formation de bas de tableau. Depuis quelques semaines, on stagne, alors que les autres formations ont élevé leur niveau de jeu. » Pour ne rien arranger, deux joueuses majeures sont ennuyées par des pépins physiques. Nedelcu est gênée par des problèmes à un genou, mais surtout Hejjas souffre de l'épaule. Elle est out pour au moins huit jours.D. P.