le MERCATO LILLOIS au crible

françois launay

— 

Plus agité que prévu, le mercato d'hiver, marqué par deux arrivées (Roux, Cetto) et deux départs (Obraniak, Sow), pourrait bien être terminé au Losc. « Il n'y a plus grand-chose de prévu, même si on ne désespère pas de récupérer un pied gauche au milieu. Mais il y a très peu de dossiers », reconnaît Rudi Garcia. En attendant une éventuelle dernière arrivée, 20 Minutes a décidé de noter les choix réalisés cet hiver par le Losc. Un bulletinforcément subjectif.

Nolan Roux 5/10. Il est jeune (23 ans), talentueux et promis à un bel avenir. Mais avec seulement dix buts inscrits en une saison et demie de Ligue 1 à Brest, Roux, acheté 8 M€, est sans doute surévalué. Six mois après avoir investi 10 M€ sur Dimitri Payet, qui ne s'est pas encore imposé, le Losc prend un nouveau risque de jeter son argent par les fenêtres.

Mauro Cetto 7/10. Joueur rompu aux joutes de la Ligue 1, le défenseur central, prêté hier par Palerme jusqu'à la fin de la saison, est sans doute une bonne pioche pour un Losc qui prendra en charge l'intégralité de son salaire (110 000 € par mois). « La France me manquait un peu. Je connais bien les joueurs du Losc. J'ai joué beaucoup de fois contre eux. Et puis Lille est désormais l'un des meilleurs clubs français », s'est réjoui hier un défenseur réputé fragile physiquement.

Obraniak à Bordeaux 9/10. Troisième choix dans les plans de Rudi Garcia, le joueur voulait partir pour avoir du temps de jeu avant l'Euro. Tout le monde y a trouvé son compte, car le transfert d'Obraniak, qui aurait été libre en juin, rapporte un million d'euros au Losc.

Sow à Fenerbahçe 6/10. Difficile pour un club en manque de liquidités de refuser les 13 M€ proposés par les dirigeants turcs. Mais le départ du meilleur buteur de Ligue 1 l'an passé reste une vraie perte sportive pour le champion de France en titre.

LILLE ATTENDU AU rebond CONTRE SAINT-etienne

Après un début d'année difficile, marqué par une élimination en coupe de la Ligue à Lyon (2-1), une défaite à Marseille (2-0) en Ligue 1, et un match très moyen en coupe de France face à Compiègne (1-0), le Losc (3e) doit se rassurer demain à domicile face aux Verts (7e). « Il ne faut plus laisser échapper des points en route », reconnaît Rudi Garcia, l'entraîneur lillois.