« Le courage ne suffira pas »

— 

Raymond Domenech aurait appelé ça un « coup de fusil ». Après la défaite face à l'Espagne, en début d'Euro, William Accambray avait été rappelé à l'ordre par Claude Onesta, coach de l'équipe de France. Le handballeur cannois s'est depuis réveillé.

La victoire face à la Slovénie relance-t-elle la France ?
Peut-être pas. La victoire a été difficile. Mais dans les têtes, c'est du positif.
Un bon match pour vous,

qui a dû vous faire du bien…
Enormément. Ce qui me manque, c'est du temps de jeu. J'ai vite été cramé parce que je n'ai plus l'habitude, mais ça va revenir.
Pourquoi êtes-vous le seul arrière à shooter de loin ?
Je n'ai pas peur d'aller au tir et de manquer, ce n'est pas très grave.
Comment battre la Croatie ?
Le courage ne suffira pas. Il faut retrouver de l'efficacité.B. V.