« On peut aller encore plus haut »

Recueilli par David Phelippeau

— 

« Maintenant, je suis sûr qu'on peut battre tout le monde… », assure le passeur Rusmir Halilovic.
« Maintenant, je suis sûr qu'on peut battre tout le monde… », assure le passeur Rusmir Halilovic. — F. Elsner / 20minutes

Joli week-end pour le couple Halilovic-Gomis. L'homme a balayé (3-0) Paris avec le Nantes Rezé Métropole, la femme a marqué 21 points lors du succès (56-58) des filles de Nantes Rezé au Hainaut. « Il y a des bons et des mauvais week-ends, là c'était un bon pour nous ! », rigole le passeur du NRM, qui reste sur une série folle de six succès. Nantes Rezé (6e avec un match en moins), c'est du sérieux.

Est-ce une surprise de retrouver

le NRM aussi bien classé ?
Un peu oui car on ne savait pas en début de saison si la mayonnaise allait prendre entre toutes ces individualités. On a beaucoup travaillé. On n'est plus la même équipe qu'au début. C'est costaud à tous les postes. Maintenant, on peut batte tout le monde. Cela fait six victoires d'affilée. Peu d'équipes ont réussi cela. Je pense qu'on peut aller encore plus haut. Attention on sait aussi qu'on ne va pas tout gagner jusqu'à la fin de la saison. On devra être fort dans la tête à la prochaine défaite.

Vous n'avez plus perdu en championnat depuis le 5 novembre,
un cinglant revers (3-1) à Lyon...
Après Lyon, on s'est réuni et on a parlé. On s'est dit qu'on ne pouvait pas continuer comme ça et que si on voulait faire quelque chose cette saison, on devait tous se remettre en question. On devait faire plus pour accrocher les play-offs. On s'est vraiment mis à bosser comme des « oufs » !
Personnellement, vous avez dû faire oublier Martin Repak. C'était une pression supplémentaire ?
Je n'avais pas plus de pression que ça. J'avais confiance en l'équipe. Je ne me suis jamais posé des questions. À mon poste on a déjà beaucoup de responsabilités. C'est l'équipe entière qui a plus de pression car on se doit faire mieux que l'année dernière (7e de Ligue A)…