L'Europe, ce n'est pas le même monde

— 

Une semaine après son échec à domicile face à Valence, le leader de la Pro A a comme une revanche à prendre. « On s'est relâché. Ce n'était pas notre vrai visage », juge l'intérieur Ludovic Vaty. Malgré son faux départ continental, le BCM conserve l'ambition d'obtenir une des deux places qualificatives de son groupe d'Eurocup. Et donc de gagner aujourd'hui face à Nymburk. « Notre joker est grillé. On n'a plus le droit à l'erreur », confirme Rudy Jomby. Partie hier matin pour la République tchèque, l'équipe de Christian Monschau va devoir rapidement s'adapter à un nouvel adversaire, vainqueur à Riga au premier match. « On part dans l'inconnue. Je ne connais pas un seul joueur », lance Cyril Akpomedah. Et, même si le BCM « récite un peu moins bien son basket en 2012 », dixit Rudy Jomby, il n'est pas effrayé. « On peut toujours viser la première place, estime Cyril Akpomedah. On peut gagner à Valence. » Avant cela, il faudra déjà faire le job ce soir (18h15) en République tchèque.J. D.