Hand/Euro: Quand Titi rencontre le vrai Titi

Bertrand Volpilhac, en Serbie

— 

Scène cocasse après le point-presse des Bleus à Novi Sad. La quarantaine de supporters français présents en Serbie a été invité à un cocktail avec les joueurs et la presse, à l’Hotel Park, où séjourne l’équipe de France. Parmi les supporters, Bruno, déguisé en Titi de «Titi et Grosminet» en référence au surnom du gardien français Thierry Omeyer (Titi, donc) a pu rencontrer son idole. Dans son déguisement, l’inconditionnel fans des Bleus, qui habite Londres, a pu prendre quelques photos et faire signer quelques autographes au gardien de Kiel, qui s’est volontiers prêté au jeu.