Premier League: Balotelli écrase le visage d'un adversaire et déclenche une polémique en Angleterre

FOOTBALL Auteur du but victorieux pour Manchester City, Balotelli aurait pourtant dû être expulsé pour une faute sur Scott Parker selon l'entraîneur de Tottenham...

T.R.

— 

Mario Balotelli essuie ses crampons sur Scott Parker, lors du match entre Manchester City et Tottenham, le dimanche 22 janvier 2012.
Mario Balotelli essuie ses crampons sur Scott Parker, lors du match entre Manchester City et Tottenham, le dimanche 22 janvier 2012. — no credit

On se souvient de Pepe écrasant la main de Messi volontairement la semaine dernière, lors du quart de finale aller de la Coupe du Roi entre le Real et Barcelone. C’est au tour de Mario Balotelli, l’attaquant de Manchester City de faire parler de lui. Alors que Super Mario est plus connu pour ses frasques en dehors des terrains, cette fois-ci c’est lors du match entre Les Citizens et Tottenham dimanche que le joueur s’est fait tristement remarquer. A la 83e minute du match comptant pour la 22e journée de Premier League (conclue par une victoire 3-2 de City), l’international italien, après un premier coup de pied involontaire, n’a pas manqué de mettre une semelle au visage de Scott Parker, alors que les deux joueurs étaient à la lutte pour le ballon, sous les yeux de l’arbitre.

Un geste exécuté volontairement selon l’entraîneur de Tottenham, Harry Redknapp, et qui aurait dû conduire à l’expulsion de l’Italien. «Le premier coup aurait pu être un accident, mais sur le second, il lui met une talonnade en plein dans la tête. Ce n'est pas la première fois qu'il fait ça et je suis sûr que cela ne sera pas la dernière. C'est flagrant», a assuré l’entraîneur juste après le match. Le manager des Spurs a d’autant plus de mal à digérer le geste de l’attaquant de City que celui-ci est à l’origine et à la conclusion du penalty qui donne la victoire aux Citizens dans les dernières secondes du match. «Vous ne pouvez pas laisser passer des choses comme ça, l'arbitre aurait dû le voir.»

Si l’homme en noir n’a rien vu, la FA (Football Association) pourrait enquêter sur ce vilain geste et sanctionner le joueur, qui n’est pas à son premier fait d’arme dans ce domaine. Voilà en tout cas de quoi alimenter l’argumentaire des partisans d’un arbitrage vidéo dans le football.

>> Et vous, pensez-vous que le geste de Balotelli est volontaire? Comment empêcher ces violences sur le terrain? L’arbitrage vidéo est-il la solution? Aurait-il changé la physionomie du match? Donnez-nous votre avis dans les commentaires ci-dessous.