L'Asvel passe à l'as

— 

« Un mal pour un bien. » Tel est le sentiment exprimé hier par Léo Westermann au lendemain de la défaite de l'Asvel au Mans (84-72) qui condamne la formation de Pierre Vincent à suivre la Semaine des As devant son poste de télévision. Doublée sur le fil par Cholet qui a désossé Hyères-Toulon (57-105), la « Green Team » ne participera pas pour la première fois de son histoire au grand rendez-vous de la mi-saison programmé du 16 au 19 février à Roanne. « On aurait aimé disputer cette épreuve, car nous sommes des compétiteurs, mais c'est difficile avec notre effectif de jouer sur quatre tableaux », estime le capitaine villeurbannais, qui tire un bilan « mitigé » de la première phase du championnat. « On manque de maturité. On commet beaucoup d'erreurs bêtes qui nous coûtent des matchs, souligne-t-il. C'est ce qu'on doit améliorer pour espérer se qualifier pour les play-offs du championnat. »S. M.