L'aventure européennedu Stade passe par l'Ecosse

Nicolas Stival

— 

Rendez-vous à Edimbourg. Battu vendredi par Gloucester (34-24), mais qualifié grâce à la défaite inattendue des Harlequins au Connacht (9-8), le Stade Toulousain jouera son quart de finale de Coupe d'Europe le week-end du 7 avril en Ecosse. En cas de succès, Toulouse ira disputer une demi-finale épique en Irlande, face au vainqueur de Munster - Ulster. Autant dire que la route vers Twickenham, le stade londonien où se disputera la finale le 19 mai, est semée d'embûches pour les Rouge et Noir. Cependant, les quadruples lauréats de l'épreuve, condamnés à évoluer à l'extérieur après leur défaite à Gloucester, ont évité un déplacement plus périlleux en quart, chez les Saracens de Londres, ou, surtout, chez les Irlandais du Munster ou du Leinster.

Les vedettes Blair et Paterson
« Peut-être que certains vont estimer que c'est un tirage facile, mais je ne suis absolument pas de cet avis, réagit le manager général Guy Novès. Ce serait stupide de le penser, et je ne crois pas que ce soit plus facile qu'un déplacement chez les Saracens. » La victoire d'Edimbourg assortie du bonus offensif, hier face aux London Irish (34-11), lui permet de coiffer sur le fil les Gallois de Cardiff, tombeurs du Racing-Métro 92 (36-30), en tête de la poule 2. Troisième « meilleur premier » de l'ensemble des six groupes, cette formation s'appuie sur une ossature d'internationaux écossais. Sept de ses joueurs ont disputé la dernière Coupe du monde avec le XV du Chardon, éliminé dès les phases de poule en Nouvelle-Zélande. Les plus connus sont le demi de mêlée Mike Blair et surtout l'ailier vétéran Chris Paterson (33 ans), recordman du nombre de sélections (109) et du nombre de points marqués (809) en équipe nationale. Ces deux joueurs étaient déjà présents lors de la dernière qualification de leur équipe pour un quart de finale européen, en avril 2004. Edimbourg s'était alors incliné… au Stadium de Toulouse face aux Rouge et Noir (voir par ailleurs). W

Le Stade mène dix victoires à une

Depuis la création de la Coupe d'Europe, le Stade Toulousain et Edimbourg se sont croisés à onze reprises, dont dix fois en phase de poule. La balance penche largement en faveur des hommes de Guy Novès, vainqueurs à dix reprises. La seule défaite remonte à la première rencontre de la saison 2003-2004, en Ecosse (23-16). Les Toulousains s'étaient ensuite imposés au retour (33-0), puis en quart de finale (36-10).