Valenciennes profite de sa supériorité

— 

A onze contre dix, les Valenciennois ont pris l'avantage en seconde période grâce notamment à Danic.
A onze contre dix, les Valenciennois ont pris l'avantage en seconde période grâce notamment à Danic. — M.LIBERT / 20MINUTES

La malédiction est brisée. Après quatre éliminations consécutives au premier tour, le VAFC rejoint les huitièmes de finale, son record depuis le retour en Ligue 1. Pour éliminer Bastia (3-1), Valenciennes a, hier soir, reçu un coup de pouce inattendu... de l'arbitre, qui a rapidement exclu Jérôme Rothen, auteur du premier but sur penalty (26e), pour une double contestation. « C'est le fait du match, a lancé l'entraîneur bastiais Frédéric Hantz, passablement énervé. Ça influence directement le résultat. » « Ça nous a sans doute un peu facilité la tâche », a concédé Rudy Mater.
Mais les Valenciennois ont aussi rappelé que leur réaction avait débuté avant cela, quand Kadir avait conclu un beau mouvement lancé par Aboubakar pour égaliser (29e). Après la pause, Gaël Danic et Foued Kadir ont ensuite logiquement concrétisé, coup sur coup autour de l'heure de jeu, la domination du VAFC. « On a fait le boulot, on a été sérieux », a savouré Daniel Sanchez, avant de grimacer en apprenant le nom de son prochain adversaire...J. D.