Gervais Martel : « Le contrat est doublement rempli »

©2006 20 minutes

— 

Interview de Gervais Martel, président du RC Lens

Grâce à votre victoire 3-1 contre Nantes samedi, vous êtes qualifiés pour la Coupe de l'UEFA. Quel bilan faites-vous de cette saison ?

En dix minutes, nous sommes passés de la 6e à la 4e place. Il n'y a que le football pour vous procurer de telles émotions. Après un mois de janvier difficile, nous avions à coeur de finir sur une note positive à Bollaert. Au niveau du résultat et de la manière, le contrat est doublement rempli.

Etes-vous satisfait de l'état d'esprit général de l'équipe ?

Nous sommes dans ce que j'attendais, avec du spectacle et de la prise de risques. On reproche souvent au Championnat son manque de buts. Francis Gillot est un entraîneur qui privilégie l'offensive. J'ai lu ces dernières semaines que si nous avions perdu notre dernier match, il serait parti. Comme dirait Audiard, « Quand on a rien à dire, il vaut mieux fermer sa gueule. »

Quel sera l'avenir du club ?

On s'inscrit dans le projet que j'avais fixé de 2004 à 2009. Finir régulièrement dans les cinq premiers du Championnat, disputer la Ligue des champions trois fois sur cinq et intégrer 30 à 40 % des jeunes du centre de formation dans l'effectif. Après l'émergence de Benoît Assou-Ekotto et Seïd Khiter, il y a encore des joueurs qui frappent à la porte.

Que pensez-vous du parcours de votre voisin lillois ?

Je félicite le Losc qui a prouvé que c'était un groupe de qualité. Et je me réjouis qu'il y ait deux équipes du Nord-Pas-de-Calais en Coupes d'Europe.

Recueilli par A. Aymard