PSG: Leonardo s'explique sur le départ de Kombouaré

FOOTBALL Le directeur sportif a justifié ses choix récents et expliqué son projet pour le club...

Nicolas Beunaiche

— 

Leonardo au Parc des Princes, le 24 novembre 2011.
Leonardo au Parc des Princes, le 24 novembre 2011. — CHAMUSSY/SIPA

«Avec Antoine, tout était clair, on n’a rien caché. Il a toujours su ce qui se passait.» Invité de Canal+ dimanche soir, Leonardo a justifié pour la première fois son «mariage» avec Carlo Ancelotti, arrivé sur le banc du PSG fin décembre, mais refusé d’endosser le rôle du «cocufieur» Pour le Brésilien, tout était clair depuis le début de saison: Kombouaré était un entraîneur par intérim, en attendant une grosse pointure.

 

Un club «pas structuré»

«On a pensé à changer d’entraîneur dès le début, c’est la vérité, et travailler comme ça ce n’est pas facile, a expliqué Leonardo. Ancelotti est l’un des plus forts au monde, il est du niveau de Guardiola ou Mourinho. Il a tout gagné, il a une expérience qui lui permet de connaître tous les systèmes.» Et tant pis pour Kombouaré, même si Leonardo reconnaît que ce fut «très difficile» pour le Kanak de composer avec les nombreuses recrues et les bouleversements liés à l’arrivée des Qatariens.
 
En évinçant l’un des derniers hommes du PSG ancienne version, Leonardo explique donc qu’il a voulu donner au PSG les moyens de ses ambitions. Avec Ancelotti, une première étape est franchie. D’autres vont suivre. Car selon le directeur sportif du club, le PSG souffre de ne pas être «structuré». «Un entraîneur doit avoir derrière lui un club qui lui donne la possibilité de gagner, avance-t-il. Aujourd'hui, la ligne, c'est de faire grandir le club. Paris, c'est une marque, c'est une ville. Mais il n'y a pas un stade propre, un centre sportif et une identité de gestion. On doit créer ça.» En d’autres termes, le PSG a désormais son pilote, reste à lui construire un bolide.