L'OM pied au plancher, le Losc au ralenti

— 

Marseille a de quoi avoir le sourire. En dominant le Losc (2-0), l'OM revient non seulement à deux points de son adversaire du soir, mais le club peut aussi compter sur le fameux avantage psychologique pour refaire définitivement surface.
Si Brandao fait son entrée en début de seconde période, remplaçant un Cheyrou boitillant, c'est Loïc Rémy qui ouvre le score à l'heure de jeu. Servi idéalement par Valbuena au six mètres, il ajuste Landreau de la tête (1-0).
L'OM, qui craint les percées offensives des nordistes, se met alors à réculer fébrilement, se contentant de contres menés par un Amalfitano repositionné dans l'axe. Mais c'est sur une relance malheureuse de Gueye que Rémy, parti à la limite du hors-jeu, dribble le gardien, résiste au retour de Mavuba pour glisser lentement la balle dans le but vide, délivrant définitivement le Vélodrome à dix minutes du terme.r. c.