Avec Villeurbanne, Goss a retrouvé le fil

— 

Il y a encore un mois, on ne misait pas cher sur ses chances de terminer la saison à Villeurbanne. En conflit avec son coach, Phil Goss avait perdu sa place dans le cinq majeur et enchaînait depuis les prestations sans éclat. Samedi, l'Américain a été déterminant des deux côtés du terrain lors du succès remporté devant Dijon (76-63), qui permet à l'Asvel de faire un grand pas vers la Semaine des As. « Je suis content de sa performance, il est sur la bonne voie, a commenté Pierre Vincent. Je n'ai jamais douté de sa capacité à scorer. Ce que je voulais, c'est qu'il défende plus. On s'est expliqué et il a compris mes intentions. » En revanche, celles du joueur demeurent floues. S'il semble vouloir s'accommoder de son nouveau statut - « le coach, c'est le boss et j'essaye de faire ce qu'il veut » - il a éludé les questions sur son avenir alors qu'il aurait récemment proposé ses services à Varèse, son ancien club.S. M.