« je veux montrer qui je suis »

Recueilli par David Phelippeau

— 

« Ce n'est pas dans ma nature de douter », lance Fabrice Pancrate.
« Ce n'est pas dans ma nature de douter », lance Fabrice Pancrate. — F. Elsner / 20minutes

Vendredi soir, lors du succès (2-1) du FC Nantes (5e) contre Angers (10e), Fabrice Pancrate était titulaire. Privilège qu'il n'avait plus connu depuis un deuxième tour de la Coupe de la Ligue victorieux contre Châteauroux, le 9 août dernier. « Je jouais de force lors de la première moitié de saison, raconte-t-il. J'avais vraiment mal à la cheville. Mais maintenant, mon problème physique est terminé. » Pancrate, arrivé cet été et qui a encore un an et demi de contrat, est peut-être la meilleure « recrue du mercato hivernal nantais ». C'est d'ailleurs le coach Landry Chauvin qui le dit.

Avez-vous douté pendant toute cette première moitié de saison ?
Ce n'est pas dans ma nature de douter. Je savais d'entrée de jeu ce que j'avais. Je me connais. Je savais que ma blessure n'était pas méchante. En aucun cas, je me suis posé des questions sur moi. Mais c'est légitime que d'autres personnes aient douté me concernant.

C'est quoi la qualité

première de Pancrate ?
La vitesse et le coup de rein. On ne m'a pas trop vu à cause de cette blessure à la cheville. Dans cette deuxième partie de saison, j'espère vraiment montrer aux gens qui je suis. Je veux montrer tout ce qui a fait de moi un joueur de haut niveau dans tous les clubs dans lesquels j'ai pu jouer [Guingamp, Le Mans, Paris, Bétis Séville, Sochaux, Newcastle entre autres].
Qu'avez-vous appris

de vos cinq ans passés à Paris ?
A Paris, tout prend feu. Là-bas, j'ai appris à ne plus la lire la presse. Je la lisais au Mans, car c'était tranquille. A Paris, les gens font tout pour te déstabiliser. Il y a même de la manipulation. Les gens qui ont fait Paris ou Marseille sont blindés. Les autres clubs à côté, au niveau de la pression, c'est du pipi de chat. Le PSG, c'est le sommet. Il faut être prêt et prendre ça avec du recul. Le mec qui se prend trop au sérieux, qui n'est pas prêt psychologiquement et qui lit la presse, il est mort !

Raspentino, Gapkpé et kamenar...

Raspentino a affirmé, vendredi, qu'il allait prolonger au FCN. Tout n'est pourtant pas encore réglé dans ce dossier. Par ailleurs, Gakpé a reçu une offre du Standard de Liège. Le FCN souhaiterait un vente plutôt qu'un prêt. Enfin, le portier Kamenar, qui a encore deux ans et demi de contrat au FCN et qui est actuellement au Sparta Prague, intéresse Trnava (D1 slovaque).