Bonnan joue les superwomen

— 

L'intérieure Aurélie Bonnan.
L'intérieure Aurélie Bonnan. — L. Failler / 20minutes

« Il y a deux mois, on aurait perdu ce match... » Laurent Buffard, l'entraîneur du Nantes Rezé basket (7e de Ligue) – vainqueur (60-58) d'Aix, hier, à Mangin – n'est pas loin de la vérité. Sa formation, atone en première mi-temps (10 points dans la premier quart-temps), a su renverser une situation qui semblait désespérée à la pause (29-41).

Bonnan sur le buzzer
Buffard parlera « d'une réaction d'orgueil, de fierté » de sa troupe, d'un regain « d'agressivité » en deuxième mi-temps. « On n'a pas fait un grand match concède le coach. Il y avait des joueuses amorphes en première mi-temps. Mais cette équipe a du caractère. » Et surtout elle compte maintenant dans ses rangs l'internationale Aurélie Bonnan, blessée à l'épaule depuis septembre. Alors que les deux équipes sont à égalité (58-58) à dix secondes de la fin, l'intérieure prend ses responsabilités et va déposer le ballon dans le panier. « Tout un symbole ! », selon Buffard. Symbole d'une formation encore convalescente, mais franchement volontaire.D. P.