Bonus défensif pour Strasbourg

— 

Les sentiments se bousculent chez Philippe Braem après la défaite strasbourgeoise à Lille (18-15), hier. D'un côté, la fierté : ses joueurs ont inquiété le leader de Fédérale 1. De l'autre, la contrariété : « on réitère les mêmes erreurs sur les ballons au sol et on donne le bâton pour se faire battre, constate le coach du RCS. C'est le dur apprentissage face à des équipes à ce niveau depuis plusieurs saisons. » Le bonus défensif décroché dans le Nord permet aux Strasbourgeois de compter deux points de plus qu'Orléans, premier relégable.F. H.