Consolat ne finit pas son match

— 

Au bout de la troisième bagarre générale, l'arbitre a renvoyé les équipes de l'AS Cannes et de Consolat aux vestiaires, alors que le score était de 1-1. Alors que surtout, cinq joueurs venaient d'être expulsés en trois minutes, dans un stade de la Martine qui s'est vite enflammé. « Comme cela arrive dans les quartiers nord de Marseille, on a été pris à partie », fait-on savoir du côté de Cannes. Un argument classique. Pour le club marseillais, le fautif est avant tout l'entraîneur visiteur, Jean-Marc Pilorget, qui avait déjà prouvé qu'il ne portait pas Marseille dans son cœur lorsqu'il jouait au PSG. Tout dépend désormais du rapport de l'arbitre. Soit il juge que Consolat, l'équipe recevante, n'a pas réussi à tenir la rencontre et la sanction ne tombera que sur eux, soit les deux équipes sont fautives et ce sera match perdu pour tout le monde. « La décision sera lourde de conséquence » assure-t-on du côté cannois, où l'on présente l'équipe marseillaise comme une formation qui voulait tout donner face à un favori à la montée. Cannes est actuellement 16e.R. C.