« Je vis une seconde jeunesse »

Recueilli par jean christophe Magnenet

— 

Jean-Marc Pilorget a été entraîneur du Paris FC en 2008-2009 en National.
Jean-Marc Pilorget a été entraîneur du Paris FC en 2008-2009 en National. — S. SENAUX / CHARBON ARDENT

C'est une figure du football français qui a repris les rênes de l'AS Cannes. Avant de devenir coach, Jean-Marc Pilorget, 53 ans, a gardé les crampons aux pieds durant dix-sept ans, à tenir les défenses du PSG, de Guingamp, ou encore… de l'AS Cannes en 1987-1988. Ce retour parmi les Dragons est « une bouffée d'oxygène » pour le technicien.

Après avoir vu vos joueurs

à l'œuvre samedi, en match amical, quel est votre premier constat ?
L'effectif est de qualité. Il y a évidemment des choses à travailler. Mon discours a l'air de passer, les joueurs sont réceptifs et ont envie d'avancer. On verra ensuite comment ça évoluera quand je ferai des choix. Il faut de toute façon du temps pour apprendre à se connaître.

Jouer la montée en National est-il toujours envisageable malgré le retard pris ?
Si je n'avais pas espoir de réussir, je n'aurais pas accepté le poste. Nous avons 16 points dans la vue au championnat avec un match en retard et donc encore 21 rencontres à jouer. Mais l'équipe n'est pas à sa place. Il va falloir faire un gros retour. C'est un marathon qui va se transformer en vraie course !

Qu'aviez-vous gardé de votre passage à l'AS Cannes dans les années 80 ?
Le souvenir d'une grande saison, et d'une belle aventure humaine. Ce club a encore aujourd'hui des structures professionnelles et ça fait vraiment mal au cœur de le voir évoluer en CFA.

Comment vivez-vous votre retour sur le banc après deux ans de pause ?
C'est une bouffée d'oxygène pour moi. J'ai l'impression d'être neuf. C'est une seconde jeunesse.

Quel type de jeu

voulez-vous voir

pratiquer vos joueurs ?
Le seul qui me plaît, c'est celui qui gagne.