Les Istréennes veulent passer l'obstacle croate

— 

Le Istres Ouest-Provence Volley-ball n'a peut-être jamais été aussi sollicité. Mais à vrai dire, le club, qui a participé pour la première fois à la coupe d'Europe il y a trois ans, en rêve depuis longtemps. Avec la trêve forcée de novembre, une bataille féroce en championnat où le podium n'est pas bien loin, la Coupe de France et la coupe d'Europe, la Challenge Cup féminine, l'équipe coachée par Frédéric Guérin rentre dans une phase où les matchs s'enchaînent tous les trois jours. « Un peu comme en NBA, souffle Marielle Bousquet, la nouvelle au poste de libero dans l'équipe. Mais je ne vais pas me plaindre, je suis venu pour ça, et je ne suis pas déçu ».
Pour les 16e, les Provençales vont être confrontées ce soir dans leur halle des sports aux Croates du ZOK Rijeka. Toutes très jeunes et très grandes. « Comme le veut le cliché s'amuse le transfuge du Stade Français. Maintenant, c'est aussi un tirage que l'on voulait avoir. Parce qu'elles ont un point faible. Mentalement, ça reste une équipe jeune, pas très mature, moins stable en fin de match ». Pour les vaincre, promis, les Istréennes ne vont pas jouer dans l'intimidation. « On fêtera les points comme il faut, ça fait partie du jeu, mais ça n'ira pas plus loin promet Marielle. Par contre, on va miser sur un très bon service. Ça perturbe bien les grandes joueuses ! »R. C.

objectif demi-finale pour le IOPV

Malgré le fait de disputer une saison compressée avec un nombre de joueuses limitées, les Istréennes veulent croire en leurs chances. « Je pense qu'on peut tenir les trois compétitions. Entre les matchs en ce moment, c'est beaucoup de récupération et de séances vidéos mais ça se passe bien », explique Marielle, qui vise le « final 4 » en coupe d'Europe.