Top 14 : Boudjellal persiste et signe

T.R.

— 

Interrogé dans Var Matin, Mourad Boudjellal le président de Toulon n'a pas souhaité calmer le jeu après son dérapage sur l'arbitrage dimanche soir à la fin du match contre Clermont. «J’exprimerai des regrets le jour où les arbitres viendront s’excuser d’avoir fait des erreurs», a-t-il fait savoir.

En attendant la décision du bureau de la Ligue Nationale de Rugby qui pourrait sanctionner Mourad Boudjellal, celui-ci a déclaré : «S’ils pensent que me radier peut régler le problème de l’arbitrage en France, il faut qu’ils le fassent.» Le président toulonnais pourrait recvoir une sanction allant de 60 jours de suspension à la radiation.

Mourad Boudjellal avait évoqué une «sodomie arbitrale» après le match perdu a Clermont (25-19) dimanche dernier.