Le BCS a gagné le respectdes équipes professionnelles

— 

Orléans ne prend pas son match de Coupe de France à la légère. Comme pour un match de Pro A face à la SIG, Philippe Hervé et sa troupe sont arrivés hier à Strasbourg, veille de match. Ils se sont entraînés aux Sept-Arpents dans la soirée avant un shooting, ce matin. « C'est une préparation normale, estime Stéphane Eberlin, le coach de Souffel. C'est le meilleur moyen de ne pas chuter. ça montre qu'ils nous prennent au sérieux. » Car aujourd'hui, les équipes pros se méfient de leur séjour aux Sept-Arpents. En novembre 2009, Dijon (Pro A) a été emporté par un BCS alors en Nationale 2 (88-78). Une première en Coupe de France. Au tour suivant, Nanterre (Pro B) s'est imposé d'un rien (62-63) et l'an dernier, la SIG s'est fait une grosse frayeur (68-71). Prévenu du danger, Orléans a donc tout fait pour éviter le piège.F. H.