Tennis : Federer cherche la bonne formule

©2006 20 minutes

— 

Le Suisse Roger Federer, défait en finale du tournoi de tennis de Monte-Carlo par Rafael Nadal, reste nunéro 1 au classement ATP 1 et porte son avance sur l'Espagnol de 2675 à 2825 points.
Le Suisse Roger Federer, défait en finale du tournoi de tennis de Monte-Carlo par Rafael Nadal, reste nunéro 1 au classement ATP 1 et porte son avance sur l'Espagnol de 2675 à 2825 points. — Valery Hache AFP

Numéro un mondial depuis février 2004, Roger Federer voit désormais sa domination contestée par Rafael Nadal à chaque printemps. Entre la fin de la tournée américaine et le début des tournois sur herbe, l'Espagnol profite de la saison sur terre battue pour faire le plein de points. Une situation à laquelle Federer compte bien remédier, s'il ne veut pas devenir le nouveau Pete Sampras : le meilleur joueur du monde dans les années 1990 n'a jamais inscrit son nom au palmarès de Roland-Garros.

Or, pour espérer remporter les Internationaux de France, le meilleur joueur du monde actuel devra sans doute prendre le meilleur sur Nadal, qui l'a battu en finale à Monte-Carlo, fin avril. « Le seul avantage que je lui concède, c'est qu'il est gaucher et qu'il n'y en a pas beaucoup sur le circuit. Je n'y suis pas habitué », explique le Suisse au sujet du jeune prodige espagnol, invaincu sur terre battue depuis plus d'un an. Federer peut toutefois compter sur son entraîneur, l'Australien Tony Roche, pour travailler cet aspect du jeu. « Même s'il est un peu vieux, il est gaucher, et cela me suffit », plaisante-t-il souvent. En attendant la prochaine confrontation entre les deux stars du circuit, Roger Federer a prouvé à Rome, avec une nouvelle victoire en deux manches hier face à l'Italien Potito Starace, qu'il restait encore intouchable pour les autres.

Le Masters Series italien permet également aux Tricolores de se distinguer. Si Mathieu a logiquement plié sous les coups de boutoir de Nalbandian, Fabrice Santoro et Gaël Monfils, victorieux hier, se retrouveront aujourd'hui pour un duel fratricide, avec pour enjeu une place en quart de finale. Un stade de la compétition que Santoro n'a plus atteint dans la capitale italienne depuis 1991, année où il avait éliminé Pete Sampras et Henri Leconte pour y parvenir...

Gaël Anger

Eliminé par Marcos Baghdatis en 8es de finale du dernier Open d'Australie, Andy Roddick a pris sa revanche sur le Chypriote en s'imposant (6-3, 6-1, 6-2) hier, au terme d'un match médiocre (82 fautes directes à eux deux). « Aucun de nous deux n'était en grande forme », a confié l'Américain.