Football (Mondial 2006) : Toni et Villa sur les traces de Schillaci et Milla

©2006 20 minutes

— 

Salvatore Schillaci ou Roger Milla vous le confirmerons : enfiler les buts en Coupe du monde peut vous faire devenir une star du ballon rond. Buteurs confirmés en Italie et en Espagne, Luca Toni et David Villa comptent bien s'offrir un nouveau statut à l'occasion du Mondial allemand. Toni est pourtant déjà entré dans l'histoire dimanche dernier en devenant le premier joueur depuis la saison 1958-1959 à franchir la barre des 30 buts en Serie A. Le Florentin, grand voyageur (neuf clubs en douze ans), découvrira la Coupe du monde le mois prochain, à 29 ans. « Je n'ai pas beaucoup d'expérience internationale. A la Coupe du monde, je m'attends à une tension émotionnelle très forte et à un niveau de jeu plus élevé. Mais je suis serein, le football reste le football », assure le joueur, courtisé par l'Inter Milan et le Real Madrid.

En Espagne, les supporteurs ne jurent plus que par David Villa, qui enchaîne les buts avec le FC Valence (24 en 36 matchs). Contrairement au grand Toni (1,93 m), le natif des Asturies (25 ans, 1,78 m) compte sur sa vitesse pour faire plier les défenses en Allemagne. « Pas besoin de faire deux mètres pour marquer. Je suis moins costaud, mais je n'évite pas les contacts car je ne crains aucun défenseur », explique la dernière perle du football ibérique.