Football : Eugène Ekobo, la carrure d'un lion

©2006 20 minutes

— 

Sous réserve des résultats de la visite médicale qu'Eugène Ekobo a passée hier à la Meinau, le défenseur de Créteil (Ligue 2) signera la semaine prochaine – la période des transferts s'ouvre mardi – pour quatre ans avec le club alsacien. « Strasbourg me suit depuis cet hiver et a été le premier club à me faire une proposition ferme, raconte le Camerounais, en fin de contrat, qui était aussi convoité par Troyes et Nice. Je voulais franchir un palier et évoluer en Ligue 1. Mais le challenge sportif de la remontée m'intéresse, et jouer au Racing constitue une progression dans ma carrière. J'avais donné mon accord avant l'arrivée de Papin comme entraîneur. Mais cela conforte mon choix. »

Né à Douala il y a vingt-cinq ans, Eugène Ekobo débarque en Europe au FC Sion (Suisse) en 2000. Il rallie deux ans plus tard Beauvais, alors en L2, où il connaît deux relégations consécutives, avant de signer à Créteil à l'été 2004. Milieu défensif de formation, ce costaud (1,83 m pour 84 kg) s'impose en défense centrale et vient d'enchaîner 73 matchs consécutifs sous le maillot cristolien, dont il est aussi le capitaine.

En Alsace – où il sera utilisé en défense –, il compte poursuivre son ascension afin de porter un jour le maillot des Lions Indomptables. « La sélection fait partie de mes objectifs, admet Ekobo, qui avait été convoqué à un stage de prospection en novembre dernier. La renommée et l'exposition de Strasbourg peuvent m'y aider. Mais cela passera d'abord par de bonnes performances sur le terrain. A moi de m'imposer. »

Jérôme Sillon